Je ne vote pas car :

La politique s’intéresse à vous, elle organise votre vie, celle de votre famille et de vos amis (droit à l'emploi, à la santé, à l'éducation, à la culture, pouvoir d'achat, retraite, conditions de travail...)

En ne votant pas, vous manquez une occasion de défendre vos intérêts.


Pourquoi laisser les autres décider à votre place ?

Toutes les voix comptent et ont le même poids sur le résultat.

Votre vote peut donc faire la différence surtout quand les élections s'annoncent serrées.


Votre voix a autant de poids que celle d'un patron du CAC40 ou d'un énarque !

Pas toujours. C'est pourquoi la population doit pouvoir contrôler et sanctionner ses représentants.

Nous devons obtenir le droit de destituer nos élus par référendum.


Pour que ce droit nous revienne, il faut d'abord voter pour ceux qui le défendent.

Il existe des comparateurs de programmes pour aider à se faire un avis.

Votez selon votre conscience, faites-vous confiance et ne laissez pas les sondages vous influencer !


Ne pas voter c'est faire le jeu de ceux que votre silence arrange bien.

Notre système électoral ne tient pas compte de l'abstention.

En revanche, elle arrange beaucoup d'élus qui souhaitent conserver leur position et leurs avantages.

Il faut aux candidats contestataires les voix des électeurs contestataires (abstentionnistes inclus), pour espérer changer les choses.


En France, s'abstenir de voter, c'est ne pas exister.

Certes, voter ne suffit pas.

Agir quotidiennement, consommer autrement, militer localement, défendre les causes qui nous tiennent à coeur, c'est utile et gratifiant.

Ainsi, en agissant en nombre, il est possible d'influencer l'organisation des affaires publiques. C'est le fondement de la politique.

Et élire un représentant qui défend vos idées est complémentaire de votre action locale. En conduisant à la victoire un candidat qui défend nos causes, nous pouvons amplifier la portée de nos combats dans le pays.


Agir localement, penser globalement.

C'est vrai seulement si nous laissons les mauvais élus diriger.

Il est possible de mieux contrôler et sanctionner les dérives de la finance à condition d'une véritable volonté populaire et politique.

Ne nous laissons plus aveugler par un pouvoir qui veut taire les alternatives.

Prenons exemple sur des pays comme l'Islande. (Cf. Article "l'Islande met les banquiers en prison")

La finance a étendu son pouvoir uniquement parce que les politiciens se sont mis à son service.


Changeons de dirigeants !

flèches

Témoignages

Agir maintenant !

Je souhaite participer à la campagne de Jean-Luc Mélenchon



Le vote par procuration permet à un électeur absent le jour du vote, de se faire représenter, par un électeur inscrit dans la même commune que lui.

La démarche se fait au commissariat, à la gendarmerie ou au tribunal d'instance. (en savoir plus : site service-public.fr)


Donner une procuration pour voter pour Jean-Luc MELENCHON

flèches